Joe la Pompe, since 1999

“Masked to unmask copycats.”

News My own little blog inside the blog

La lutte contre le plagiat passe par le Liban

headerBeyrouth

L’université Antonine de Beyrouth m’a invité pour une conférence sur le thème du plagiat et des répétitions d’idées dans la publicité. J’ai pas mal hésité avant d’accepter d’aller faire le zouave en cagoule dans une zone marquée il y a encore peu d’années par de fréquents conflits armés. J’avais un peu peur que mon déguisement soit mal interprété. Mais la curiosité et l’envie de me frotter à un public différent, francophile et passionné de pub m’a convaincu qu’il fallait y aller. C’est pourquoi mercredi 25 février dernier, au mépris du danger, j’ai pris ma cagoule et mon maillot de bain et j’ai sauté dans le 1er avion de Middle East Airlines.

afficheAntonine2

joeantonine

La conférence, qui a réussi l’improbable pari de remplir l’amphithéâtre de l’université avec un sujet aussi provocateur et polémique, a réuni étudiants, professeurs, blogueurs et professionnels de toute la région. Le doyen, qui s’appelle Joe lui aussi (Coïncidence? Je ne crois pas…) m’a habilement présenté en ces termes, afin de déminer toute hostilité de l’assemblée :

“Joe La pompe ne se positionne pas en accusateur ni en juge. Il communique tout simplement un constat tiré d’un raisonnement par analogie, qui avouons-le, est à couper le souffle!”

Bref, une fois que le message “I come in peace” était clairement passé, j’ai pu dérouler mon exposé, raconter l’histoire de mon blog, le chemin parcouru depuis 15 ans, mes méthodes de travail ainsi que les raisons qui me poussent à continuer mon combat. S’en est suivi une projection commentée de nombreux exemples de publicités “étrangement similaires”. Ainsi qu’un petit best-of spécial consacré à la publicité libanaise trop peu originale, dont voici l’un des exemples les plus savoureux :

Un fameux spot norvégien (1995) pour les barres chocolatées Japp, primé d’un LION de BRONZE à Cannes

Son plagiat libanais (2010) pour venter les mérites de Boom Boom energy drink

La conférence s’est terminée sur une analyse des principales raisons qui peuvent amener les créatifs à pratiquer la copie et de celles qui font qu’ils ont tant de mal parfois à donner naissance à des idées originales; que ce soit au Liban comme partout ailleurs dans le monde. Un petit quiz à permis à l’un des participants de repartir avec mon dernier livre 100 visual ideas, 1000 great ads paru aux éditions Maison Moderne.

joeantonine2

Naji Boulos de l’agence Memac Ogilvy, l’heureux gagnant de mon livre 100 visual ideas, 1000 great ads

joeantonineantoine

En compagnie d’Antoine Bakhos, le responsable du département Communication-Publicité de l’université Antonine.

joeantonineselfies

Avec des étudiantes de l’Université Antonine qui m’ont réservé un super accueil.

Après avoir pris une bonne quantité de selfies avec les participants (envoyez-moi vos photos!), salué des homologues blogueurs (Tarek Chemaly …) et répondu à de nombreux interviews pour les médias locaux ( Arabad, L’Orient Le Jour …) je suis revenu le lendemain pour un Workshop plus informel et participatif. J’y ai présenté plus en détail mes méthodes de veille créative, ainsi que mes techniques de recherches et d’archivage. Les questions étaient nombreuses et j’ai pris beaucoup de plaisir à pouvoir discuter librement (mais toujours masqué) avec les étudiants.

Je ne pouvais pas repartir sans faire un peu de tourisme! Et j’en profite pour remercier Antoine Bakhos, le responsable du département Communication-Publicité qui a été un excellent guide. Il m’a fait découvrir quelques spécialités inoubliables (et pour le coup inimitables!) de la cuisine libanaise et m’a emmené faire un tour du côté de Byblos ou j’ai pu enfin profiter du soleil débarrassé de mon encombrante cagoule. Bien que n’ayant que peu de temps, j’ai pu découvrir un aperçu riche et varié d’un pays qui souffre hélas chez nous de nombreux clichés principalement liés à la terrible guerre qui s’y est déroulée. Les contrastes y sont forts, les stigmates des destructions encore présents, mais la chaleur de l’accueil, la douceur de la météo et la qualité de la nourriture vous font vite oublier toutes vos appréhensions. Une fois parti on n’a plus qu’une envie, y revenir (à visage découvert) pour en profiter encore plus entièrement. Et comme me l’a dit très justement une journaliste pour me mettre à l’aise alors que je suffoquais sous ma cagoule de laine après une heure d’interview :

“De toute façon nous portons tous un masque. Certains se voient, et d’autres sont tellement collés a la peau qu’on ne les voit plus…”

joeantoninebyblos

Revue de Presse – Découvrez les articles qui ont parlé de mon passage au Liban :

– L’HEBDO MAGAZINE : Interview “Joe La Pompe, le cauchemar des créatifs publicitaires”
– L’ORIENT LE JOUR : Interview “Joe La Pompe, en guerre contre les publicitaires plagiaires”
– AN-NAHAR : Interview (voir image ci-dessous)

annahar

Pour plus d’informations sur mes conférences, et si vous souhaitez vous aussi m’inviter dans votre école, université ou agence pour une intervention, rendez-vous dans la section SERVICES de ce site.