Joe la Pompe, since 1999

“Masked to unmask copycats.”

News My own little blog inside the blog

Putain 15 ans!

Joeevolution

Alors que le site fête cette année ses 15 ans d’existence (en 1999 on ne pouvait même pas encore parler de « blog »), il était plus que temps de lui donner une nouvelle jeunesse. La dernière évolution remontait à 2008. Une V.4 (car c’est déjà la 4e version) c’était le cadeau d’anniversaire que je voulais lui faire. C’est désormais chose faite, et le chantier ne fut pas facile.

Il a fallu faire face à plusieurs difficultés, notamment : une base de données parfois obsolète, un format de posts et de ligne éditoriale rigide, une structure globale de l’information assez disparate, et enfin une identité visuelle floue qui s’est construite au fil du temps et de mes livres publiés et dont la cohérence était difficile à saisir (le lapin RATP qui se coince les doigts dans la photocopieuse, le logo « recyclé », le logo bandeau / flèche…).

Au départ, ce site est parti d’un défi un peu fou, c’était une démarche brouillonne et amateur, au fil des années la donne a changé : il est devenu une mine d’informations considérable et une référence, consultée par des professionnels du monde entier. Il fallait que cette évolution se traduise visuellement. Il fallait que l’utilisation en soit plus simple, plus claire, plus performante, plus rapide, que l’on puisse accéder à toute la base de données en un clin d’œil, mais qu’à la fois le site conserve son ton particulier fait d’anticonformisme contestataire et de poil à gratter. Je voulais également donner d’avantage la parole aux visiteurs, en leur permettant de voter et de donner leur avis. J’ai cette obsession de ne pas vouloir être seul juge et de donner un maximum d’informations qui permettent ensuite à chacun de se faire sa propre idée.

J’en profite donc pour remercier RiverBurn Studio, qui a créé mon nouveau logo. Un logo qui s’est imposé comme une évidence. Le choix a été fait de se recentrer sur « Joe », le personnage cagoulé… non pas par égocentrisme ou orgueil, mais parce que cet accessoire destiné au début à préserver mon anonymat et ma liberté de parole est devenu un véritable emblème, un key visual, un signe distinctif d’anticonformisme et un véritable contre-pied dans un univers publicitaire ou tout le monde cherche à montrer son visage et à faire connaître son nom. Certains trolls ou haters (j’en suis moi même un beau pour certains) que mon site attire comme un aimant depuis ses débuts me diront qu’une cagoule ce n’est pas original. Je leur répondrais que je m’en fous, que j’aime bien Fatal Bazooka et que au contraire des créations que j’épingle ce logo n’est pas destiné à glaner des récompenses aux D&AD ou à Cannes. Son ambition est d’être pertinent, reconnaissable, mémorisable, évident. Qu’il soit comme un tampon ou un sceau… duplicable à l’infini comme une photocopie.

Je tiens aussi à remercier Guillaume Morisseau et Julien Alirol qui ont travaillé à la refonte du site. Ils ont su le mettre à jour techniquement et graphiquement de manière intelligente et efficace. Il n’y a pas de révolution ni d’effets superflus, gadgets ou prétentieux, mais une vraie réflexion globale sur l’amélioration pointilleuse de tout ce qui existait déjà. Grâce à leur sensibilité et leur compétence, le site est plus beau, plus clair, plus fonctionnel, plus simple et plus rapide.

Je suis peut être considéré comme l’un des doyens du blog de pub ou comme le vieux de la “veille” mais je souhaitais que mon site n’apparaisse pas comme obsolète ou dépassé alors même que son sujet est toujours autant d’actualité, aussi central dans les problématiques de création. Depuis 1999, des dizaines de milliers de campagnes de pub ont vu le jour et il est de plus en plus difficile, malgré internet, d’être original ou de s’en donner les moyens.

Cette nouvelle version me permet d’aborder sereinement le futur. Un futur qui marque pour moi une nouvelle étape essentielle. Après des années de critique et de constat, je me suis mis aussi à disposition des créatifs, des agences, des festivals et des écoles de pub pour leur faire bénéficier de mon expérience. Pour que cette aventure, que certains continuent à tort de percevoir comme négative, apparaisse plus clairement encore comme une initiative destinée à faire avancer la critique nécessaire pour se donner enfin les moyens d’aller vers toujours plus de créativité.

J’ai failli 1000 fois tout abandonner et passer à autre chose, mais je continue grâce à tous les messages d’encouragement que je reçois années après années par mail et via les réseaux sociaux. Vous êtes des dizaines de milliers, professionnels et étudiants à me suivre, à m’aider, à me questionner et à me solliciter. C’est pourquoi pour finir je tiens à tous vous remercier. C’est vous, visiteurs de ce site, amoureux de vraie créativité, qui m’avez poussé à me dépasser, à avancer et à ne jamais renoncer. Aujourd’hui je suis toujours aussi indigné, passionné et révolté qu’au début de l’aventure. Je ne suis toujours pas essoufflé, blasé ou dégoutté.

Bref je ne suis pas prêt d’être victime d’un coup de pompe !

Pour le plaisir, on se remet l’ancien header, qui pesait 4 Mo en Flash, s’il vous plait.

Et le t-shirt collector en série limité qui a été envoyé gratuitement aux plus grands directeurs de création de France en guise de carte de vœux (aucun ne m’a remercié du cadeau à ce jour) :