FAQ

Joe La Pompe

(soon available in english) :

Cette page sera en constante évolution. Elle vous permet de mieux comprendre le pourquoi et le comment de ce site
et de répondre aux nombreuses questions qui me sont fréquemment posées. Pour m’en poser d’autres écrivez moi : joe@joelapompe.net

- Qu’est-ce que ce site?
- Pourquoi existe-t-il? À quoi sert-il?
- Comment expliquer ce phénomène de publicités jumelles?
- Pourquoi présumer que les doublons sont « pompés » ? Les créas tous pourris?
- Depuis quand le site Joelapompe.net existe-t-il?
- Est-ce le seul site à faire cette démarche?
- Comment je trouve tous ces exemples?
- Quels sont les critères de selection des nouvelles additions?
- Pourquoi ces commentaires ironiques à la « voici », truffés de jeux de mots?
- Pourquoi l’anonymat du webmaster ?
- Que fait « Joe » en plus et à côté de son site?
- Est-ce que « Joe » gagne de l’argent grâce au site?
- Comment participer au site, aider Joe ?
- Est-ce que aider Joe est un acte de « delation » ?
- Que pensent les professionnels de la publicité du site joelapompe ?
- Quelles évolutions sont prévues pour le futur?
- Comment se procurer des autocollants gratuits de soutien?

Qu’est-ce que ce site?

Ce site collectionne et met face à face les créations publicitaires jumelles mais crées par des agences différentes, dans des pays différents à des dates différentes. Copies honteuses? Recyclage discret? Coïncidences ? Hasards malheureux? Chacun peut et doit librement se faire sa propre opinion.
Le face à face de ces exemples est souvent spectaculaire est visuelement très frappant. Les mettre ainsi en miroir nous amène à nous poser de nombreuses questions sur la difficulté du métier, la question de l’originalité et de la nouveauté.

Pourquoi existe-t-il? À quoi sert-il?

- Pour s’amuser, provoquer, faire prendre conscience, réflechir.
- Pour montrer par l’image que les idées que l’on croit originales ne le sont pas toujours.
- Pour « rendre à César » ce qui lui appartient.
- Pour dénoncer, mettre en lumière certaines pratiques douteuses du métier. Notamment la triche et le manque de culture publicitaire des acteurs du métier. La « pompe » lorsqu’elle est avérée est un fléau, une triche, qui peut s’apparenter au dopage, au piratage, à la contrefaçon industrielle.
- Pour empêcher qu’à l’avenir des idées faites et refaites soient primées et re-primées dans les festivals censés récompenser l’originalité.
- Pour tempérer les égos de certains créatifs qui se croient trop vite des génies. Pour ennuyer ceux qui se glorifient de récompenses non méritées.
- Pour améliorer la culture publicitaire des créatifs d’une manière différente et ludique.
- Parce que ceux qui n’apprennent pas du passé sont condamnés à le répéter.
- Parce que si on veut changer les mentalités et pratiques du métier, les discours de bonne intentions ne suffisent plus.
- Parce que la pub est un métier d’autocongratulation permanente. Il existe des dixaines de festivals, des grands prix, des clubs de créatifs, des hits parades. Il est donc normal qu’en contrepartie, certaines personnes décernent des « mauvais points » quand c’est nécessaire.

Comment expliquer ce phénomène de publicités jumelles?

La principale raison selon moi est plus un manque flagrant de culture publicitaire qu’une vraie crapulerie généralisée.
La triche a toujours éxistée, et est aujourd’hui facilitée par la multiplication des sources d’inspiration, mais bien souvent les créatifs ne prennent pas le temps de vérifier si leur idée a déjà été faite, d’autant plus que vérifier n’est pas chose facile. Mais au final, les agences se fichent pas mal du phénomène et le « pas vu pas pris » est bien souvent la règle malheureuse en la circonstance.
Ceci-dit une idée peut tout à fait naitre dans deux cerveaux à 100.000km de distance, surtout quand l’homogénéisation des messages, mondialisation oblige, devient la règle. De plus, tout le monde utilise les mêmes recettes marketing, les mêmes outils, les mêmes références…il ne faut donc pas s’étonner que les pubs se ressemblent.

Pourquoi présumer que les doublons sont « pompés » ? Les créas tous pourris?

Le nom du site prête à confusion. Au début cette aventure a commencé comme une « provocation ». C’est cet esprit un peu potache et volontairement frondeur qui a permis de le faire connaitre. « Joe la pompe » est une expression souvent employée en agence pour railler un tricheur.
Mais il est vrai que la multiplication des doublons et ses causes diverses dépassent largement le phénomène de la « pompe ». Aujourd’hui il serait plus correct de l’appeler « Advertising Déjà-vu » mais le nom est maintenant mondialement connu et tout le monde m’appelle « joe ». Mais je suis ouvert à toute suggestion de changement de nom!
Les créatifs ne sont pas tous des tricheurs, mais trop souvent par facilité ou par paresse ils reproduisent des schémas existants sans forcément vérifier si leurs idées géniales existent déjà. Ensuite, par vanité ou naiveté ils les envoient à des festivals, dont un des critères principaux d’attribution des prix est l’originalité. Et là hélas, les jurys priment des créations qui ne sont pas aussi originales que leurs auteurs voudraient le croire.

Depuis quand le site existe-t-il?

L’idée a germé dès 1998, et est partie en 1999. L’aventure a commencé comme une blague et comme un défi. Il était à l’époque, très dur de trouver des doublons et donc plus facile de « tricher » impunément.

Est-ce le seul site à faire cette démarche?

Ce site est le premier à avoir constitué une vraie collection de doublons publicitaires. Il a ensuite été imité par un site Russe (aujourd’hui appelé Coloribus) à partir de 2004 environ au travers d’une rubrique AdMirror (qui n’est plus très actualisée). Un site américain, plus spécialisé dans les doublons de films (mais payant) existe aussi. On peut citer aussi l’excellent blog AdLand qui débusque souvent des plagiats de films TV dans sa rubrique « Dupliclaims » ou « Badland ». Mais à ma connaissance ce sont les seuls sites sur ce créneau. Sans doute à cause de l’immensité de la tâche, du temps que ça demande en recherches et de la culture publicitaire que celà implique…

Comment Joe trouve tous ces exemples?

C’est comme un jeu de memory version XXL. Chaque année il faut parcourir plus de 7000 campagnes. Il faut être passionné, acharné et publivore. Je m’informe de tous les palmarès, j’achète et je consulte tous les ouvrages à ma disposition et je fais beaucoup jouer ma mémoire. Je me sers des moteurs de recherche à ma disposition et j’exploite au maximum les possibilités d’internet.

Quels sont les critères de selection des nouvelles additions?

Les « nouvelles trouvailles » se doivent d’être spectaculaires et évidentes. Passent en priorité celles qui font l’actualité du moment. Je suis très strict quand au choix des exemples qui illustrent le site. Il faut que non seulement l’idée soit exactement la même, mais qu’elle soit exprimée de manière très similaire. On m’envoie souvent des doublons qui ne se ressemblent pas assez et je refuse de les mettre. Si une idée est identique, mais exprimée de manière créativement très différente de l’originale ce n’est pas un vrai doublon. Car il y a alors valeur ajoutée créative et on ne peut parler de « plagiat » ou de redite.
J’essaie tant que possible de ne jamais me focaliser sur une agence. Je m’interdis tout lynchage de personne ou d’entreprise en particulier. Je met un point d’honneur à illustrer le site par des exemples de tous pays, de tous secteurs et de tout types.

Pourquoi ces commentaires ironiques à la « Voici® » truffés de jeux de mots sous les exemples?

C’est un reste des débuts un peu potaches et provocateur du site. Mais au fur et à mesure j’essaie de faire en sorte de ne pas être moqueur, méprisant ou irrespectueux, mais plutôt de réinjecter un peu de légèreté à l’ensemble. Évidemment tout le monde n’apprécie pas de la même manière.
Mais l’idée est d’éviter le côté indigeste et trop répétitif des exemples. Pour provoquer gentiment, rajouter un peu de sel, pour faire réagir, amuser ou s’indigner les lecteurs.

Pourquoi l’anonymat du webmaster ?

Travaillant dans la publicité, et étant donné le caractère provocateur, insolent et polémique du site il est vite devenu évident que cette activité allait interférer trop fortement avec mes activités. Que ce soit de manière négative aussi bien que positive. De plus, la notoriété personnelle que pourrait m’apporter ce site n’est pas ce qui m’intéresse le plus. La discrétion que je m’efforce d’avoir me permet de faire plus sereinement mon travail de collection et me permet de me dégager de toutes sortes de pressions, menaces ou intimidations qui pourraient être effectuées à mon encontre.

Que fait « Joe » en plus de son site?

Je collabore chaque semaine avec le magazine CB News pour effectuer la chronique « Telescopages… de pubs » depuis 2004. J’ai aussi publié un livre intitulé « Nouveau » aux éditions Télémaque en Juin 2008. Ainsi qu’un 2e ouvrage intitulé « 100 visual Ideas, 1000 great ads »  en 2012 aux éditions Maison Moderne.

couv_joe

J’ai participé au magazine Étapes : (Étapes Graphiques) en faisant une page bi-mensuelle sur le thème de la publicité en 2006 (cf ci-dessous) ainsi qu’à d’autres magazines comme Média Marketing (Belgique), Pub (Belgique), ArabAd (Liban) et AdFormatie (Pays Bas) … Vous pouvez voir l’ensemble de mes prestations regroupées dans la page « Portfolio » de ce site.

etapes1 etapes2

Je suis ouvert à tout nouveau projet de collaboration éditoriale ou de veille créative, n’hésitez pas à me contacter : joe@joelapompe.net

« Joe » gagne-t-il de l’argent grâce à son site?

La démarche de ce site n’est en aucun cas commeciale. Ce blog est une manière désinterressée, originale et spontanée de participer à la vie de la communauté publicitaire. La consultation du site est totalement gratuite et les seuls bandeaux publicitaires ne sont que des partenariats et des échanges de bons procédés. Ce site n’a aucune vocation
à devenir payant ni à dégager des bénéfices. Il ne s’agit pas de se faire de l’argent « au dépends » des personnes citées, des marques et des créations exposées. Seules ses collaborations à des magazines à diffusion payante sont rémunérées comme des « piges ».

Comment participer au site, aider Joe ?

C’est très simple, si vous tombez sur une pub qui a déjà été faite, vous m’envoyez un mail pour m’en faire part. Vous pouvez envoyer des jpg. La contribution est ouverte à tous tant que les exemples sont frappants, étonnants et justes. Joe est un site participatif. Tant que l’idée n’est pas de démolir son voisin ou de nuire personnellement à la réputation de quelqu’un.

Est-ce que aider Joe est un acte de « delation » ?

Ce terme de « délation », compte tenu de l’histoire propre qui a été celle de la france, revêt une réalité très déplaisante et rappelle bien sur des heures très sombres. C’est un reproche qui m’est fait de manière récurrente par certains. C’est un débat presque sans fin. Pour autant je pense que c’est une erreur d’interprétation et un mauvais procès d’intention.
Ce site, outre le fait qu’il ne porte atteinte à la vie de personne, n’a pas pour but de calomnier, ni de porter atteinte à qui que ce soit en particulier. Il ne s’agit aucunement de lynchage. Tout le monde est visé et le système plus que les personnes. Je refuse toute attaque personnelle, ciblée et répétée en vue de nuire. Le but est d’aider et de donner envie à tous de faire des choses jamais vues.
Et même si la forme volontairement polémique, voir insolente, peut et doit créer le débat, le but fondamental est louable. Le site a été qualifié par certains directeurs de créations reconnus « d’oeuvre de salubrité publique ». J’aime bien cette expression même si elle est un peu ronflante. Le site sert surtout à retablir certaines vérités, et à motiver tout le monde pour faire des créations plus originales. Il a suremment plus servi la cause du métier et fait avancer le débat que bien des discours creux, « pompeux » et pétris de bonnes intentions faits au cours des années par les patrons d’agences.
Aider au développement de ce site n’est pas honteux ni malsain, et je ne me voie ni comme un « procureur », ni comme un « bourreau ».

Que pensent les professionnels de la publicité du site joelapompe ?

Quelques extraits choisis de mails reçus de la part de visiteurs du site :

“Pendant qu’on s’emmerde à ne pas reproduire une création existante, je suis bien content de savoir que vous vous faites chier à en chercher.
Indispensable démarche. Bravo joe”.

“Cher Joe, j’ai beaucoup d’estime pour ce que tu fais et je prends beaucoup de plaisir à consulter ton site qui est une entreprise de salubrité publique. Mon agence figure en très bonne place et je saurais ètre plus vigilant à l’avenir.”

“Ton site est en soi une excellente idée, et plus il ennuie le monde de la pub, plus je le trouve drôle. Il n’y a rien de pire que de se faire épingler dessus!”

“On est presque “déçu” : y’en a pas assez!!! Le truc le plus embêtant, c’est que des créatifs (et DC) puissent tirer profit d’annonces litigieuses… Il faut continuer, voir donner beaucoup plus d’ampleur à ce site!”

“Bravo pour ton travail qui ne peut être que salutaire pour la profession. Tu as tout à fait raison de traquer les vieilles idées recyclées, mais tes commentaires sont un peu sévères”.

Quelles évolutions sont prévues pour le futur?

La première priorité est de rendre ce site le plus complet et le plus réactif possible et de faire en sorte que toutes les informations que l’on y trouves soient justes et vérifiées.
L’afflux de visiteurs anglophones m’oblige également à prévoir un maximum de traductions français / anglais.
Enfin, d’une manière générale, je fais en sorte que le site soit de plus en plus considéré comme une référence incontournable. Les films y seront de plus en plus mis en avant, son sérieux et sa facilité de consultation seront renforcés. Toutes les suggestions sont bien sur les bienvenues.

Comment se procurer des autocollants Joelapompe.net?

Faire la publicité de joelapompe est gratuit! Une simple demande suffit et je vous envoie des autocollants. De vrais stickers avec le logo du site à coller partout sans restriction. Ils sont accompagnés d’une Carte Postale Cart’Com spéciale Joelapompe en édition limitée. Il vous suffit de m’envoyer vos coordonnées postales sur :
joe@joelapompe.net

Move top